• 8882 visits
  • 213 articles
  • 2768 hearts
  • 4122 comments

Salut ! Je te dérange ? Tu lis ? 04/08/2014

 .
 
Salut !
.
.
Salut ! Je te dérange ? Tu lis ?
L'habillage de mon blog a été fait par Ressources-HabillagesV2 
.

J'espère que vous aimez lire ! Parce qu'ici, on ne parlera que de ça (enfin presque).
J'ai créé ce blog pour partager avec vous mes lectures et écouter les vôtres.
Peut-être vous donnerai-je envie de lire certains livres et inversement ! J'aime partager mon avis et mes impressions sur un livre, et j'aime aussi entendre ce que les autres en ont pensé. Si vous avez lu l'un des livres que j'ai chroniqué, n'hésitez pas à en parler, votre avis m'intéresse ! 
 
Je trouve sympa d'échanger avec des lecteurs passionnés ou un peu moins... de parler d'un livre ou de centaines, de leurs adaptations au cinéma, des auteurs... Bref, le livre sera notre point commun !
 
En attendant mon prochain article (un tous les mercredis),
je vous souhaite une bonne lecture ! 


Si vous cherchez quelque chose en particulier, allez voir par là : 
  Sommaire        Pile à Lire       Wish-List
 




Retrouvez moi sur Livraddict
(n'hésitez pas à me demander en amie, je serais très contente :D





Profil de Rêves de Lectures | Livraddict
Resumé de la vie livresque de Rêves de Lectures (sa PAL, ses livres lus, sa wish list...)
www.livraddict.com










Tags : Présentation - Rêves de Lectures - Chroniques de livres

Red Queen, tome 3, King's Cage, de Victoria Aveyard 19/09/2018


Red Queen (tome 3)
King's Cage 
Victoria Aveyard
Le Livre de Poche 
Note : 5/5 
 
 
/!\ Continuez à vos risques et périls (spoil potentiel sur le tome 1 et 2) /!\
 
 
Red Queen, tome 3, King's Cage, de Victoria Aveyard

 
 
   Mare Barrow a échangé sa liberté contre celle de ses amis. Retenue prisonnière par l'homme qu'elle aimait autrefois et désormais roi, Maven, elle est dans l'incapacité d'utiliser son pouvoir et subit maintes humiliations et mauvais traitements.

   Pendant ce temps, la rébellion continue de s'organiser, de s'entraîner et d'étendre son influence, plus que jamais décidée à lutter contre l'oppresseur. Mais en l'absence de la faiseuse d'éclairs, qui mènera cette armée au bout de son ambition ?




*  *  *



   Est-ce que ça vous étonne si je vous dis que ce troisième tome est un coup de c½ur ? Moi pas : je n'en attends pas moins de cette série, et elle est toujours à la hauteur. Si le deuxième tome m'avait légèrement moins plu (en restant quand même un coup de c½ur, ne dévalorisons pas de telles merveilles), celui-ci fait plus que le compenser ! C'est un chef-d'oeuvre !
 
   Ça a été un grand soulagement de retrouver Maven (non, ce n'est pas une blague). Je trouve qu'il manquait énormément au tome 2 (que voulez-vous, on n'a jamais assez de Maven !), et il fait à lui tout seul la plus grande part de l'intérêt du livre. Forcément, il est mon personnage préféré (quoi, je suis tordue ? C'est vrai, j'ai tendance à préférer les méchants aux héros, sous certaines conditions). Je ne peux pas m'empêcher de compatir, surtout avec ce qu'on apprend sur lui dans ce tome-ci, et d'espérer qu'on puisse l'aider. Je ne suis pas folle, je connais le sadisme de l'auteure, je suis persuadée qu'elle va le tuer, mais ça n'empêche pas d'espérer (je refuse catégoriquement de voir mourir un personnage auquel je suis autant attachée !). A mes yeux, il est mille fois mieux que Cal. Cal est quelqu'un de plutôt bien, je ne vais pas trop le critiquer, mais je n'arrive pas à l'apprécier (les vrais fans de livres comprendront : les passages avec Maven réussissent toujours à me serrer le c½ur, physiquement, alors que je ne ressens rien du tout dans ceux avec Cal). Et au milieu, il y a Mare, qui a gagné un peu en humilité et qui est devenue plus agréable à suivre (même si je lui en veux un peu de sa vilaine manie de vouloir tuer Maven !).
 
   C'est très facile de considérer les personnages comme des personnes réelles, et tout ça tient au talent de l'auteure. J'ai rarement vu des personnages aussi bien développés, aussi crédibles et aussi humains ! Elle leur a donné une personnalité propre, et ça revient presque à leur donner vie (c'est en grande partie pour ça que je préfère Maven. Entre autres, Cal a tendance a s'énerver et à parler fort, à crier sur les gens, alors que Maven reste toujours calme et qu'il n'élève jamais la voix. Oui, c'est suffisant pour que je le préfère, mais ça reflète sa personnalité entière, ou du moins celle qu'il pourrait avoir). Je suis très heureuse que Victoria Aveyard écrive, parce qu'elle est incroyablement douée, et parce qu'elle a réussi cette merveille qui restera toujours l'une de mes séries préférées. Ce sont des livres qui me marquent autant à chaque fois, le genre qui a un impact sur nous, et c'est indescriptible. Le genre dont on se souvient dans certaines situations et dont on tire de la force. Vous vous en fichez très certainement, mais c'est le premier livre de ma vie dans lequel j'ai écrit. Je suis du genre maniaque avec les livres, il faut qu'ils aient l'air de n'avoir jamais été touchés, jusqu'à King's Cage je trouvais qu'écrire dans un livre était le plus grand des sacrilèges. Mais là, j'ai ressenti le besoin de surligner, de souligner et d'écrire dedans, de laisser une part de moi mélangée à ce petit trésor. Je vous dit ça pour vous montrer que ce livre est vraiment puissant, et qu'il est exceptionnel.
 
   Je vais tenter de m'arracher un peu aux personnages pour vous parler de l'action. Ça n'en manque pas ! Au début, c'est forcément un peu calme, puisque Mare est enfermée, mais on suit d'autres personnages qui font un peu plus bouger les choses (dans une minorité de chapitres, alors ce n'était pas frustrant). Toute la deuxième partie est très mouvementée, il n'y a vraiment aucun moyen de s'ennuyer ! Et puis il y a deux nouveaux personnages très intrigants, et que j'ai appréciés justement pour cette raison : Iris et Davidson (voyez vous-même qui ils sont, je ne vais pas tout vous raconter !). On voit aussi une nouvelle facette d'Evangeline. Elle est puissante, j'espère qu'elle sera utile dans la suite. Et comme d'habitude, la fin est une torture !
 
   Je me jetterais sur la suite si je le pouvais, mais j'ai les trois premiers tomes en poche et je vais attendre pour avoir le dernier dans le même format (un supplice, mais un supplice qui me laissera le temps de relire ces trois précieux et de mettre du surligneur partout dedans !). J'imagine que si vous êtes en train de lire cette chronique, c'est que vous avez lu les deux premiers tomes, donc est-ce que j'ai vraiment besoin de vous le conseiller ? (Parlons plutôt de choses vraiment utiles : qu'est-ce que vous pensez de Maven ?)




"On fabrique si facilement des monstres."


Red Queen, tome 3, King's Cage, de Victoria Aveyard

Tags : Red Queen - tome 3 - King's Cage - Victoria Aveyard - Le Livre de Poche - Fantasy - Young Adult - Coup de Coeur

Phèdre, de Jean Racine 14/09/2018


Phèdre
Jean Racine 
Folio 
Note : 5/5 
 
 

Phèdre, de Jean Racine

 
 
   Cette tragédie est réputée pour être la meilleure de France, alors je me disais bêtement qu'elle devait être ennuyante. Finalement, je l'ai trouvé excellente !
 
   Ici, Hippolyte, le fils de Thésée, aime Aricie, l'ennemie de son père. Elle l'aime aussi. Ça aurait pu aller, sauf que Phèdre, la femme de Thésée, est amoureuse d'Hippolyte et vient compliquer les choses (Hippolyte n'est pas son fils, pour ceux qui ont bien lu et qui se posent la question. Thésée avait tendance à "aimer" beaucoup de monde).
 
   J'ai adoré Hippolyte ! Ce personnage est admirable ! Son sens de l'honneur est impressionnant. C'est le héros parfait : il n'attend que de prouver son courage, il compte éviter les erreurs de son père, il est prêt à donner Athènes à Aricie et, même accusé, il refuse d'entacher l'honneur des autres, qui sont pourtant beaucoup moins innocents que lui. La tragédie aurait dû s'appeler Hippolyte !
 
   Les autres personnages sont intéressants et bien développés aussi. Au début, on peut compatir avec Phèdre, mais je l'ai vite détestée. Elle cause un désastre et elle rejette la faute sur les dieux et sur sa nourrice. Elle devrait prendre un peu ses responsabilités, elle qui est censée être descendante de Zeus et du Soleil ! Pas très exemplaire, comme héroïne de tragédie. Aricie, par contre, paraît beaucoup plus raisonnable, et je trouve que c'est la plus à plaindre. En fait, ce que j'ai vu dans cette tragédie, ce n'est pas le destin à l'½uvre, mais une morale qui fonctionne à toutes les époques : il faut réfléchir avant d'agir et avant d'accuser les autres. Une fois que c'est trop tard, il n'y a plus qu'à regretter.
 
   Un petit mot sur l'édition avant la fin ! Celle de Folio, à seulement 2,50¤, est idéale ! Les deux trois notes de bas de pages ne sont pas trop envahissantes, et le dossier est court mais complet, avec un résumé de la pièce, des explications sur les personnages mythologiques mentionnés, un arbre généalogique, la biographie de Racine... Il y a tout en très peu de pages !
 
   Je vous conseille complètement d'accorder quelques heures à cette magnifique tragédie ! Elle mérite sa renommée.
Phèdre, de Jean Racine

Tags : Phèdre - Jean Racine - Folio - Théâtre - Classique

Red Queen, hors-série, Cruel Crown, de Victoria Aveyard 12/09/2018


Red Queen (VO) 
[f=transparent](hors-série) 
Cruel Crown 
Victoria Aveyard 
Harper Teen 
Note : 4/5 
 
 
Red Queen, hors-série, Cruel Crown, de Victoria Aveyard

 
 
   Queen Song

   Queen Coriane, first wife of King Tiberias, keeps a secret diary—how else can she ensure that no one at the palace will use her thoughts against her? Coriane recounts her heady courtship with the crown prince, the birth of a new prince, Cal, and the potentially deadly challenges that lie ahead for her in royal life.

   Steel Scars

   Captain Farley was raised to be strong, but being tasked with planting the seeds of rebellion in Norta is a tougher job than expected. As she travels the land recruiting black market traders, smugglers, and extremists for her first attempt at an attack on the capital, she stumbles upon a connection that may prove to be the key to the entire operation—Mare Barrow.
 
 
*  *  *
 
 
   Voici deux nouvelles dans l'univers de Red Queen : Queen Song et Steel Scars. Elles ne sont pas nécessaires à la série, mais c'est sympa d'en savoir plus sur Farley ainsi que sur Coriane, la mère de Cal. Les deux histoires étaient tout aussi intéressantes.
 
   Dans la première nouvelle, Queen Song, on voit comment Coriane Jacos, fille d'une maison noble ruinée, est devenue reine, et comment elle est morte. On nous dit dans le premier tome de Red Queen que le roi Tibérias, le père de Cal, avait fait annuler le Queenstrial (le Choix de la Reine, en français, il me semble) et s'était marié par amour, alors c'est chouette de voir la reine en question. C'est un personnage intéressant, mais elle a un côté très pessimiste un peu dérangeant. Ça permet aussi de voir Elara (la deuxième femme du roi, et la mère de Maven) dans sa jeunesse, avec déjà la même cruauté. Elle est encore plus effrayante quand on la connaît mieux, les moments avec elle sont glaçants. Mais ce que j'ai préféré dans cette histoire, c'est que le roi de l'époque, c'est-à-dire le grand-père de Cal, était gay (j'adore tout ce qui touche à la communauté LGBT+) ! Son amant, le prince Robert, est le meilleur personnage de toute la série ! Et c'est chouette que la reine l'accepte sans aucun problème et qu'ils soient même amis.
 
   Dans Steel Scars, c'est Farley que nous suivons. Très utile pour elle, cette histoire : ça lui donne un peu d'humanité. Dans les deux premiers tomes de Red Queen, j'avais tendance à la trouver trop autoritaire, elle m'énervait. Dans cette nouvelle, je l'ai appréciée. On découvre une autre facette d'elle, à l'époque où elle portait une longue natte blonde et où elle avait encore ses preuves à faire. En même temps, Shade, le frère de Mare, a une bonne place dans la nouvelle. Comme je l'aime beaucoup, c'était très sympa de le voir un peu plus. Et c'est en partie lui qui fait ressortir l'humanité de Farley, ça permet de mieux comprendre pourquoi ils sont ensemble (alors que dans le tome 2, ça avait un peu dégradé l'image de Shade dans mon esprit).
 
   On peut tout à fait lire la série Red Queen sans lire ce hors-série, mais c'est un complément agréable. Si j'ai bien compris, il est à lire entre le tome 2 et le tome 3. Il n'est pas encore traduit, et j'imagine qu'il ne le sera jamais, comme beaucoup de novellas qui n'arrivent jamais en France (si vous n'êtes pas quasiment bilingue, je vous déconseille d'essayer en VO ! Même si ce livre est tout petit, l'écriture est compliquée. Les livres en anglais ne me posent jamais aucun problème, mais j'ai peiné avec celui-là). En résumé : une bonne lecture !
 
 
"There is nothing so terrible as a story untold." 
 
Red Queen, hors-série, Cruel Crown, de Victoria Aveyard

Tags : Red Queen - Hors-série - Cruel Crown - Queen Song - Steel Scars - Victoria Aveyard - Harper Teen - Fantasy - Young-Adult

Red Queen, tome 2, Glass Sword, de Victoria Aveyard 10/09/2018


Red Queen (tome 2) 
Glass Sword 
Victoria Aveyard 
Le Livre de Poche 
Note : 5/5 
 
 
/!\  Interdit à ceux qui n'ont pas lu le premier tome !  /!\
 
 
Red Queen, tome 2, Glass Sword, de Victoria Aveyard

 
 
   Mare Barrow a le sang rouge, comme la plupart des habitants de Norta. Mais comme les seigneurs de Norta, qui se distinguent par leur sang couleur de l'argent, elle possède un pouvoir extraordinaire, celui de contrôler la foudre et l'électricité. Pour les dirigeants de Norta, elle est une anomalie, une aberration. Une dangereuse machine de guerre.
Alors qu'elle fuit la famille royale et Maven, le prince qui l'a trahie, Mare fait une découverte qui change la donne : elle n'est pas seule. D'autres Rouges, comme elle, cachent l'étendue de leurs pouvoirs. Traquée par Maven, Mare fait face à sa nouvelle mission : recruter une armée, rouge et argent. Aussi rouge que l'aube, plus rapide qu'un éclair d'argent. Capable de renverser ceux qui les oppriment depuis toujours.
Mais le pouvoir est un jeu dangereux, et Mare en connaît déjà le prix. 




*  *  * 



   Waouh ! D'accord, je commence souvent mes articles comme ça, mais que dire de plus quand il s'agit d'un coup de c½ur aussi énorme ?? Il faut que je réapprenne à parler pour vous dire ce que j'en ai pensé, tellement ce livre m'a absorbé dans son univers.
 
   Juste au cas où vous n'auriez pas lu le premier tome et que vous liriez ça par curiosité (et au cas où vous auriez aussi raté le gros avertissement en rouge), je vous conseille d'éviter cet article (allez, ouste, partez ! Lisez le premier tome et revenez plus tard ! J'espère pour vous que vous avez évité le résumé !). Il se passe toujours beaucoup de choses, dans cette série. L'autrice parvient toujours à m'impressionner ! Dans ce tome, la mission principale de Mare est de sauver un maximum de sangs-neufs, les gens avec du sang rouge mais des pouvoirs d'Argent, comme elle. Ils sont très clairement une arme clé dans la guerre que la Garde Écarlate va mener contre Maven. Le début de l'histoire est donc franchement long et un peu trop descriptif, d'autant plus que les personnages sont beaucoup moins sympas (vu ce qui s'est passé précédemment, on leur pardonne). Mais il y a toujours quelque chose pour nous donner envie de savoir ce qui va se passer ensuite. L'action finit par revenir, les personnages sont de plus en plus intéressants, et en arrivant vers les cent dernières pages on ne peut tout simplement plus lâcher ce livre ! En plus, la méfiance qu'a installé le premier tome est toujours bien présente, et cette fois-ci je ne me suis pas laissée avoir (j'étais préparée à tout, donc je n'ai pas eu envie de jeter le livre contre un mur).
 
   Les personnages sont tellement bien travaillés ! Avec l'apparition des sangs-neufs, on en découvre quelques nouveaux (je dois dire que j'ai une grosse préférence pour Mamie). On en voit certains plus que d'autres, mais ils sont tous uniques à leur façon, et ils ne sont pas là pour décorer (pas tous, en tout cas). J'imagine que pas mal de gens auront trouvé Mare détestable, c'est aussi l'effet qu'elle a eu sur moi à certains moments, mais dans l'ensemble je la comprends. Elle s'efforce de ne pas devenir un monstre et de sauver le plus de monde possible, ça implique des sacrifices. Elle porte le poids de sa culpabilité, et elle est enfermée dans une solitude qui ne l'aide pas beaucoup. Certains personnages lui font des reproches, alors qu'à mon avis elle aurait juste besoin d'un peu de soutien. SPOILER : Cal qui lui hurle dessus juste après la mort de son frère, c'était dur, et en plus elle s'est retrouvée seule à l'enterrement de Shade sans personne pour la réconforter. Perdre un frère après tout ce qu'elle a subi, c'est ce que j'appellerais la goutte d'eau qui peut faire déborder le vase – FIN DU SPOILER. Je pense que personne ne se rend réellement compte à quel point c'est dur pour elle, et surtout ils ne feraient certainement pas mieux. J'ai adoré les autres personnages, surtout Shade et Kilorn, qui sont toujours là pour protéger Mare même s'ils ne sont pas toujours d'accord avec elle. Cal est super aussi, mais avoir perdu son père (surtout dans ces circonstances) l'a forcément rendu plus distant, ça donne un peu moins envie de l'apprécier que dans le premier tome. Et bien sûr il y a Maven, qui est devenu roi sur des mensonges et qui traque Mare. Je dois reconnaître que j'ai toujours un peu d'espoir pour lui. C'est ridicule, mais le personnage qu'il faisait semblant d'être dans le premier tome était tellement crédible qu'il continue de me manquer.
 
   En même temps d'en apprendre un peu plus sur la Garde Écarlate, on a droit à quelques informations sur d'autres royaumes qui entourent Norta, ou parfois qui sont beaucoup plus loin. Ça étend l'univers du livre qui n'est plus centré uniquement sur ce petit coin d'Amérique, et ça apporte une dose supplémentaire de réalisme. L'autrice a pensé à tout, elle est vraiment très douée. Son style d'écriture est extrêmement bon, même s'il y avait beaucoup de descriptions pas toujours intéressantes dans ce tome, mais surtout elle a du talent pour la stratégie. C'est ce qui rend sa série aussi passionnante. En plus, les personnages qu'elle nous décrit sont complexes et très réalistes aussi.
 
   Pour finir cette chronique, je dirais que ce tome deux m'a paru être une sorte de transition entre le premier et le troisième tome, parfois un peu trop descriptif mais qui met visiblement en place tous les éléments nécessaires à la suite. Ça a été un gros coup de c½ur quand même pour moi, en grande partie grâce aux personnages et à cette fin époustouflante ! Malgré tous les avis négatifs, je vous conseille de vous faire le vôtre en le lisant au lieu d'être découragé.
Red Queen, tome 2, Glass Sword, de Victoria Aveyard

Tags : Red Queen - tome 2 - Glass Sword - Le Livre de Poche - Fantasy - Young Adult - Coup de Coeur

Les Confessions, livres 1 à 6, de Jean-Jacques Rousseau 07/09/2018


Les Confessions, livres 1 à 6 
Jean-Jacques Rousseau 
Flammarion (GF) 
Note : 4/5 
 
 

Les Confessions, livres 1 à 6, de Jean-Jacques Rousseau

 
 
 
   Voici le deuxième livre sur lequel j'ai travaillé pour le cours de grandes ½uvres. J'ai la chance d'avoir eu un prof absolument génial et spécialiste de Rousseau, mais je trouve qu'on en a très peu parlé, et j'aurais aimé que lire ces 300 pages ait été un peu plus utile. A la fac, on est vraiment pressés par le temps, il y a pleins de choses à faire mais il faut aller vite ! (Je ne vous ai pas mis de résumé car il s'agit seulement de la vie de Rousseau, racontée en détails par lui-même)
 
   Bref, parlons du livre ! C'est la première partie de la vie de Rousseau, celle qu'on pourrait appeler heureuse. Il n'y a rien de particulièrement intéressant, et pourtant c'était sympa à lire. L'écriture de l'auteur n'est pas trop compliquée, ça change des réalistes qui nous assomment avec trois tonnes de détails inutiles (apparemment ils le font exprès pour nous perdre, pour qu'on ne puisse pas s'immerger dans l'histoire). En fait, il y a très peu de descriptions, Rousseau se concentre surtout sur les événements et sur ce qu'il ressentait, ce qui est quand même le principal.
 
   Étonnamment, certains passages étaient plutôt drôles. Je ne pourrais plus vous dire lesquels, ce n'était pas si marquant, mais ça parsemait tranquillement la lecture (par contre, j'ai une amie qui a commencé à rire au bout de seulement quelques pages en lisant "Le premier de mes malheurs fut ma naissance". Il faut dire que les malheurs de Rousseau s'accumulent tellement que, même si c'est légèrement cruel, ça en devient parfois très marrant !).
 
   Je pense que j'ai apprécié ce livre en partie parce que je me suis trouvé des points communs avec Rousseau (pas trop quand même, j'espère, il n'avait pas la conscience très tranquille). J'imagine que pas mal de monde peut se reconnaître dans certains moments. J'ai aimé être plongée dans la tête de l'auteur, ça m'a un peu donné l'impression d'écouter un ami me raconter sa vie.
 
   Je n'ai rien de plus à vous dire dessus, c'est un classique et ça ne m'inspire jamais beaucoup, mais pour un livre de cours je l'ai trouvé très agréable à lire (si vous ne lisez pas les notes à chaque fois qu'il y en a). Si jamais un jour vous devez travailler dessus, il y a largement pire, et si Rousseau vous intéresse, ce livre m'a l'air d'un bon début.
Les Confessions, livres 1 à 6, de Jean-Jacques Rousseau

Tags : Les Confessions - Livres 1 à 6 - Jean-Jacques Rousseau - Classique - Autobiographie

Book Haul Août 2018 05/09/2018


Book Haul 
Août 2018 
 
 
 
   Bonjour à tous ! Désolée de déprimer ceux qui étaient en vacances, mais voici le dernier book haul des vacances ! Un craquage complet, comme souvent, mais je pense me lancer un défi pour acheter moins de livres (comme ça vous verrez peut-être enfin les chroniques de ceux que je vous présente dans les book hauls en vous disant que je vous en reparle bientôt)
 
 
Book Haul Août 2018

 
La Porte, de Magda Szabó : Le premier d'une série de livres auxquels vous ne vous attendriez pas ! Je passais à Cultura, et je n'ai trouvé aucun des deux livres que je voulais acheter, ni aucun de la vingtaine d'autres qui me font envie (une malédiction des vacances ?), alors j'ai fait un tour dans un rayon dans lequel je mets rarement les pieds. Je me suis souvenue de ce livre, peut-être que vous l'avez aussi vu passer. Le nom de l'auteure m'avait intriguée, il avait tout l'air de venir d'Europe de l'Est, et figurez-vous qu'elle est hongroise ! J'aime beaucoup trop les pays slaves, et je n'avais jamais lu aucun livre hongrois, je ne pouvais pas repartir sans ! Je l'ai terminé il y a peu de temps, alors la chronique arrivera probablement dans quelques semaines (je ne saurais pas vous résumer l'histoire, par contre).
 
Les Nourritures terrestres, suivi de Les Nouvelles nourritures, d'André Gide : Je crois que la chronique des Faux-monnayeurs est toute récente, vous vous souvenez peut-être à quel point je l'avais adoré. Ce livre a marqué mon année de terminale ! Je me suis dit que mon admiration pour André Gide ne pouvait pas se baser sur un seul livre, alors j'en ai acheté d'autres, et je pense les lire très rapidement. J'espère qu'ils me plairont autant que Les Faux-monnayeurs ! Malheureusement, je ne pourrais pas vous résumer ce livre, il n'y a qu'un extrait au dos (je sais, je sais, c'est la honte ! Ceci est un blog littéraire et je n'arrive jamais à vous résumer le moindre livre !).
 
La Symphonie pastorale, d'André Gide : Rien de plus à vous dire qu'au-dessus, j'ai très hâte de pouvoir vraiment vous en parler ! Mon père a eu la gentillesse de m'acheter celui-là et le suivant, c'est une bonne motivation pour les lire rapidement !
 
La Mort d'Ivan Illitch, de Léon Tolstoï : Il n'y avait pas l'édition d'Anna Karénine que je voulais à Cultura (cette fois-ci, je pense que le problème ne vient pas d'eux, je vous en parlerai juste après), alors j'ai pris un autre livre de Tolstoï, et en plus il est plus court ! Pour une fois, je peux même tenter un résumer (vous pouvez applaudir) : de ce que j'ai compris, on suit un vieil homme proche de la mort qui se rend compte que sa vie a été remplie de choses inutiles, d'égoïsme et d'hypocrisie, et que les gens qui l'entourent sont tout aussi hypocrites (je crois que ça revient dans à peu près tous les livres de Tolstoï, cet homme proche de la mort qui prend conscience de ce qui compte vraiment). C'est russe, et c'est Tolstoï, ça suffit.
 
 
 
Book Haul Août 2018

 
Anna Karénine, de Léon Tolstoï : Si on veut s'attaquer à Tolstoï, ce livre est évidemment incontournable. Même s'il est plus que connu, je ne suis pas tout à fait sûre de l'histoire, mais il me semble qu'Anna Karénine est mariée mais tombe amoureuse de quelqu'un d'autre que son mari. Lui aussi, j'ai hâte de le lire et de vous en parler, mais vu son épaisseur, je ne sais pas quand j'en trouverai le temps... D'ailleurs, je le voulais absolument dans cette édition ou celle du Livre de Poche, mais les deux étaient introuvables autant en librairie que sur Amazon ! Je crois que cette version de Pocket n'existera plus, puisqu'ils en ont fait une nouvelle en juin (que je trouve moins bien). Alors quand je l'ai vue sur le site de Cultura, je l'ai commandée ! C'est ce qui a provoqué l'achat des deux livres suivants (je déteste sortir de chez moi, et la livraison est quasiment offerte à partir de 25¤ d'achat, alors j'ai fait ceux que j'avais prévu pour septembre en même temps).
 
Le Joyau, tome 2, La Rose Blanche, de Amy Ewing : Ça avait été une torture de ne pas avoir la suite après avoir refermé le premier, mais la voici enfin ! Je sens que l'attente entre ce tome et le troisième va être dure, mais tant pis, je le lirai dès que j'en aurai l'occasion, donc vous le reverrez bientôt.
 
De la rage dans mon cartable, de Noémya Grohan : J'ai déjà lu quelques livres qui parlaient du harcèlement scolaire, et ils ont toujours été un peu décevants, et très frustrants. J'ai beaucoup entendu parler de ce témoignage, j'ai vu partout qu'il était très juste, bien écrit, et qu'il était probablement l'un des meilleurs livres sur le sujet, alors j'espère que je serai du même avis. Comme il est minuscule, je suppose que je vous en reparlerai aussi dans peu de temps.
 
 
Et vous, de nouveaux livres ?




Tags : Book Haul - Août 2018

Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018 03/09/2018


Tag 
Bilan livresque à mi-parcours 2018 
 
 
 
   Bonjour à tous ! Je sais, ce tag est plutôt prévu pour le mois de juin ou de juillet, mais j'imagine que ça ne vous étonne pas tellement que je sois en retard. Ce sera le bilan d'une moitié d'année de huit mois au lieu de six, et ça fera tout aussi bien l'affaire ! Si jamais vous l'avez fait aussi, n'hésitez pas à me laisser le lien.
 
 
1) Le meilleur livre que vous avez lu jusqu'à présent en 2018 :
Sans aucun doute King's Cage, le troisième tome de Red Queen, de Victoria Aveyard ! Une merveille, un chef d'oeuvre, une suite tellement parfaite ! Je l'ai adoré, je l'ai même annoté (la première fois de ma vie que je laissais une trace dans un livre, mais pas le choix), et je meurs d'envie de lire le dernier tome ! (D'ailleurs, ça me fait penser que je ne vous avais posté que la chronique du premier tome, donc les autres arriveront ce mois-ci.)
 

Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
2) La meilleure suite de série que vous avez lue :
King's Cage. En fait, je crois que c'est la seule suite de série que j'ai lue...
 
3) Une nouvelle sortie que vous n'avez pas encore lue mais que vous voulez vraiment lire :
Permettez-moi de tricher un peu et de répondre Tash Hearts Tolstoy, de Kathryn Ormsbee. En anglais, parce qu'il n'est pas traduit. En fait, il est sorti en 2017, mais cette année c'est le paperback qui est sorti, et il m'arrange beaucoup plus. C'est l'histoire d'une fille qui est passionnée par Tolstoï et qui tient un blog sur lui. Un jour, son blog devient célèbre, et elle commence à discuter en ligne avec un garçon qu'elle a rencontré grâce à ce blog, si je me souviens bien. L'ennui, c'est qu'elle essaie de trouver comment lui dire qu'elle est asexuelle sans le faire fuir.
 
Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
4) La sortie que vous attendez le plus pour la deuxième moitié de l'année :
Beneath the Citadel, de Destiny Soria, en anglais aussi. Il sort le 9 octobre, je sais que je ne trouverai pas le temps de le lire cette année alors j'ai le temps, mais j'ai quand même vraiment très envie de le lire ! De quoi ça parle ? Aucune idée ! C'est de la fantasy avec une bonne diversité de personnage, dont un est asexuel, apparemment, alors je n'ai pas cherché à en savoir plus.
 
Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
5) Votre plus grande déception :
Presque Minuit, d'Anthony Combrexelle. J'en attendais beaucoup, et j'ai été très déçue, comme vous avez pu vous en rendre compte si vous avez lu l'affreusement longue chronique que j'ai écrite dessus, et dans laquelle il n'y avait quasiment rien de positif.
 
Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
6) Votre plus grande surprise :
Le Joyau, d'Amy Ewing. Je l'avais acheté pour le côté féministe dans de la fiction, mais je ne m'attendais pas à l'aimer autant ! Je l'ai dévoré en trois jours, et j'aurais peut-être fini la série en une semaine si j'avais eu la suite. Ça, c'était une très bonne surprise !
 
Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
7) Un nouvel auteur préféré :
Claire Legrand, l'auteure de Furyborn, qui était un coup de c½ur absolu ! Je me suis dit qu'elle avait un talent fou pour écrire une histoire aussi exceptionnelle, alors j'ai acheté deux de ses autres livres (je ne les ai pas encore lus, mais ça ne devrait pas tarder).
 
8) Un nouveau book boyfriend :
Deux : Ethan dans Tell me three things  (Trois de tes secrets en français), de Julie Buxbaum ; et Simon dans Furyborn (pas traduit). Ils sont géniaux, évidemment. Allez donc faire leur connaissance !
 
9) Votre personnage préféré découvert cette année :
Pour l'instant, Eliana dans Furyborn. D'abord, elle est forte, mais surtout, c'est le genre de personnage qui peut devenir meilleur avec le temps, et ils sont toujours sympas à suivre.
 
10) Un livre qui vous a fait pleurer :
Aucun, j'ai un c½ur de pierre. Ou alors il n'y en avait aucun d'assez triste.
 
11) Un livre qui vous a rendu heureux :
Tell me three things, de Julie Buxbaum. Si vous voulez mon avis détaillé, vous pouvez passer voir la chronique, mais pour faire court, c'est un contemporain sympa avec des personnages que j'ai adorés, et la fin m'a donné le sourire pour un bon moment.
 
Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
12) La meilleure adaptation cinématographique :
Love Simon, évidemment ! Je m'étais dépêchée de lire le livre avant, et les deux étaient aussi géniaux l'un que l'autre ! Le film est juste assez différent du livre pour être passionnant tout en respectant l'oeuvre de base, j'ai adoré les acteurs (franchement, Nick Robinson était plus que crédible, il était un parfait Simon !), bref, ce film était parfait. Surtout le discours de la prof de théâtre aux sales petits homophobes, qui était absolument mémorable ! J'achèterai le DVD juste pour pouvoir revoir ce passage en boucle et l'apprendre par c½ur (ça donne tellement envie de pouvoir ressortir "et je vais me faire ligaturer les trompes !"). La seule autre adaptation que j'ai vue était Ready Player One, mais je n'avais pas lu le livre et je n'ai pas trouvé le film extraordinaire (désolée, je sais que beaucoup de monde l'a trouvé mieux que bien). Plus qu'à voir Darkest Minds, qui a l'air très intéressant !
 
Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018

 
 
 
13) Votre article préféré que vous avez écrit cette année :
Soyons honnêtes, il n'y a rien de marquant, je me suis contentée de faire le même genre d'articles que d'habitude. Mais celui que j'ai préféré écrire, c'était la chronique de Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens, de Becky Albertalli, peut-être parce que le livre m'a énormément plu.
 
14) Le plus beau livre que vous avez acheté cette année :
The Cabinet of Curiosities, de Claire Legrand et trois autres auteurs dont j'aurais pu faire l'effort de rechercher les noms. Je vous laisse juger de sa magnificence par vous-mêmes.

Tag Bilan livresque à mi-parcours 2018


 
 
15) Des livres devez-vous absolument lire avant la fin de l'année :
Il y en a trop (beauuucoup trop). J'aimerais lire All the bright places, de Jennifer Niven, que j'avais prévu de lire pendant les grandes vacances avant de le reporter (ça fait trois ans que je fais ça), un ou deux livres d'André Gide, un livre de Tolstoï, le deuxième tome du Joyau, le dernier tome de Traqué, d'Andrew Fukuda, les deux derniers tomes du Jeu du Maître, de James Dashner, la suite de The Mortal Instruments, de Cassandra Clare, le quatorzième tome de L'Epouvanteur de Joseph Delaney, la trilogie Grisha de Leigh Bardugo, et vraiment beaucoup d'autres. Vous vous doutez bien que c'est largement trop ambitieux, je vais déjà être surchargée de livres de cours à lire, alors si je trouve le temps d'en lire trois pour moi je serai contente !
 
 
Après ce tag (qui clôt la première moitié et demi de l'année), je vous souhaite une bonne deuxième partie d'année, et de belles lectures !
 
 
 

Tags : Tag - Bilan livresque à mi-parcours - 2018

De la nouveauté ! 31/08/2018


De la nouveauté sur le blog ! 
 
 
 


 
 
   Bonjour tout le monde !
 
   Vous avez peut-être remarqué que le blog avait pris un rythme régulier cette année avec un article tous les mercredis, eh bien il va en prendre un autre dès la rentrée ! A partir du mois de septembre, vous aurez deux articles par semaine : un le mercredi et un le vendredi, que je programmerai pour 13h. La plupart du temps (autant que possible, ça dépendra de ce que je lirai), le mercredi, ce sera une chronique d'un livre que j'ai lu pour le plaisir, et le vendredi une chronique d'un livre que j'ai lu pour les cours, ou d'un classique en général (ou le genre de livres que je ne lis pas habituellement. Bref, vous voyez). Ces articles pourront être remplacés par un book haul de temps en temps.
 
   Il se peut aussi que certains articles sortent le lundi, en plus des deux autres, mais d'une façon irrégulière. Ce sera surtout des tags, certains book hauls, des tops, d'autres chroniques sur des livres dont j'ai envie de vous parler rapidement, des articles sur la musique, et pourquoi pas d'autres sortes d'articles (en gros, le lundi servira pour un peu tout, surtout si j'ai une idée qui n'est pas une chronique. D'ailleurs, si vous avez des idées à me suggérer, des articles que je ne fais pas forcément et qui vous intéresseraient, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire).
 
   Vous l'avez compris, j'ai du retard dans les chroniques, et il faut le rattraper ! (Sérieusement, si je continue avec un seul article par semaine, j'ai de quoi programmer une année entière de chroniques dès maintenant ! Aucun effort à faire pendant un an, mais les chroniques de tout ce que je lirais entre temps qui s'accumuleraient, ou alors les anciennes passeraient à la trappe et ce serait dommage.)
 
   J'espère que vous trouverez le temps de passer voir ces articles, qui arriveront dès la semaine prochaine (je vous enverrai les liens de plusieurs articles en même temps une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines sauf en cas de bug, prévenez-moi si vous ne voulez pas les recevoir) !

   Bonne lecture à tous !
 
 

Tags : Annonce - Nouveauté - Nouveau rythme

Tell me three things, de Julie Buxbaum 29/08/2018


Tell me three things (VO) 
Julie Buxbaum 
Ember 
Note : 5/5 
 
 
Tell me three things, de Julie Buxbaum

 
 
   Everything about Jessie is wrong. At least, that's what it feels like during her first week of junior year at her new ultra-intimidating prep school in Los Angeles. Just when she's thinking about hightailing it back to Chicago, she gets an email from a person calling themselves Somebody/Nobody (SN for short), offering to help her navigate the wilds of Wood Valley High School. Is it an elaborate hoax? Or can she rely on SN for some much-needed help?

   It's been barely two years since her mother's death, and because her father eloped with a woman he met online, Jessie has been forced to move across the country to live with her stepmonster and her pretentious teenage son.

   In a leap of faith—or an act of complete desperation—Jessie begins to rely on SN, and SN quickly becomes her lifeline and closest ally. Jessie can't help wanting to meet SN in person. But are some mysteries better left unsolved? 





*  *  *



   Je sais que je n'arrête pas de vous dire que je ne devrais pas écrire mon avis sur un livre dès que je viens de le terminer, mais je ne peux pas m'en empêcher ! Là tout de suite, si je me laissais emporter par l'enthousiasme de cette merveilleuse fin, je vous dirais que c'est un coup de c½ur (mais je vais me retenir, si ça se trouve dans un mois je ne me souviendrai plus du nom des personnages) !
 
   On suit Jessie, une jeune fille de 16 ans dont la mère est morte d'un cancer deux ans plus tôt (on a déjà vu plus joyeux, comme début). Son père s'est remarié avec une inconnue, et ils ont déménagé à Los Angeles sans même qu'il lui demande son avis. Sa vie et sa meilleure amie étaient à Chicago ; maintenant, elle doit vivre avec sa belle-mère et son fils dans une maison trop grande et impersonnelle, et elle se retrouve seule, nouvelle dans un lycée de riches où elle dénote. Mais, le premier jour de cours, elle reçoit un e-mail anonyme de quelqu'un qui se fait appeler Somebody Nobody (allez savoir comment ça a été traduit en français), qui se propose d'être son guide spirituel dans la jungle qu'est son nouveau lycée, mais qui tient à garder son identité secrète. Jessie envisage l'idée d'un piège, mais elle n'a pas grand-chose à perdre.
 
   Honnêtement, j'ai choisi ce livre parce que le principe d'e-mails anonymes me faisait penser à Moi, Simon, 16 ans, homo-sapiens, même si là c'est un peu différent puisque Jessie ne sait pas à qui elle parle, alors que Somebody Nobody sait qui elle est depuis le début. Un mystère tellement intrigant ! Jusqu'à la fin, le suspense est maintenu, et le mystère donne forcément envie de le lire (et de le lire vite).
 
   Jessie est un bon personnage principal : elle est sympa à suivre, elle fait des erreurs mais c'est plus que compréhensible vu sa situation, et elle est crédible. Entre la mort de sa mère, la vie avec ses stepmonsters, comme elle les appelle, l'absence de son père, le harcèlement scolaire, c'est facile de compatir. Mais je ne vais pas vous mentir, l'intérêt est ailleurs (au moins en partie) ! Elle a quelques amies, bien sûr, mais elle fait aussi la connaissance de quatre garçons qui pourraient tous être SN (pour Somebody Nobody). D'abord, Théo, le fils de sa belle-mère, qui a le même âge qu'elle est qui est dans la même classe. Je l'ai adoré, même s'il n'est pas très sympa avec Jessie au début. Il faut le comprendre : lui aussi, sa vie est bouleversée, sa mère s'est remariée après la mort de son père, et il est forcé de vivre avec deux inconnus. Pas facile. Ensuite, il y a Liam, chanteur du groupe de rock que tout le monde adore à Wood Valley (le lycée), qui est aussi le fils d'une libraire et qui croise Jessie à la librairie, puisqu'elle y travaille. L'un des rares à être gentil avec elle, donc très intéressant. Il y a aussi Caleb, un ami de Liam dont on ne sait pas grand-chose, si ce n'est qu'il est sur son téléphone à chaque fois que Jessie reçoit un e-mail. Et enfin, il y a Ethan, taciturne et réputé pour être drogué uniquement parce que son frère l'était, et avec qui Jessie doit travailler en anglais. Je ne vous spoile rien, mais je tiens à vous dire lequel est mon préféré, même si je les adore tous les quatre. Tout le long du livre, j'ai supplié mentalement l'auteure d'avoir choisi Ethan pour être SN, parce qu'il est absolument génial ! Et parce qu'on dirait que c'est le genre de personnage que j'aime : sombre, mystérieux, pas très bavard, cible de quelques rumeurs pas très valorisantes, et qui est visiblement blessé (la liste des personnages qu'on peut ranger dans ce cliché et que j'adore est longue ! A commencer par Murtagh, dans Eragon, que vous devriez évidemment lire). Il a l'air plus intéressant que les autres, je trouve qu'il méritait l'attention de Jessie plus que les autres.
 
   Beaucoup d'aspects sont abordés, dans ce livre, et toujours correctement. La mort de sa mère est présente en arrière-plan en permanence, et c'est triste, mais ça n'occupe pas toute la place. Les filles qui s'en prennent à Jessie, très réaliste aussi. La séparation de sa meilleure amie et l'impression d'avoir été remplacée, pareil. Evidemment, à un moment, il est question de perte de virginité, sujet assez courant dans les livres contemporains et young adult, et j'ai trouvé que ça n'allait pas avec le reste. C'est seulement mon avis, mais je trouve que ça n'a pas à être partout, surtout que ça n'a pas vraiment de rapport avec l'histoire (au moins, vous êtes sûrs de refermer le livre en sachant qu'utiliser un préservatif, c'est mieux pour ne pas se choper de maladies ou tomber enceinte ! Bon, je me moque un peu, mais c'est vrai que ça peut sûrement être utile à certains lecteurs peut-être un peu jeunes pour le savoir. Est-ce que je suis en train de vous parler comme une vieille ?).
 
   J'ai remarqué il y a seulement quelques jours que ce livre avait été traduit en français, sous le titre Trois de tes secrets, donc s'il vous intéresse, aucun problème ! Je suis déçue que la couverture ne soit pas la même. J'avais regardé la version française dans une librairie, et je l'avais reposé sans même lire le résumé en me disant "pas mon style". La couverture française ne renvoie pas du tout l'atmosphère du livre , alors que la couverture américaine, un peu étonnante au début, va beaucoup mieux avec l'histoire [f=transparent](vous comprendrez le symbole des gaufres en l'ayant lu). Je trouve ça dommage, tous ceux qui vont le regarder et penser comme moi vont passer à côté d'une belle histoire. Pour ceux qui voudraient le lire en anglais, je l'ai trouvé facile, mais comme j'ai écouté le livre audio, il est possible qu'il ne soit pas si simple (quand j'écoute, je ne fais pas attention au niveau de langue, je visualise seulement l'histoire ou je fais autre chose en même temps, mais je ne pense pas qu'il soit très compliqué). Et pour ceux que le livre audio intéresserait, j'ai trouvé que la narratrice, Jorjeana Marie, était parfaite : elle parle la plupart du temps d'une voix douce, avec son accent américain (l'accent anglais est horrible !), et elle fait des voix différentes pour chaque personnage, ce qui est plutôt impressionnant.
 
   En bref, c'est un contemporain passionnant, que j'aurais tendance à appeler agréable pour l'été (parce que je ne supporte les contemporains que l'été, allez savoir pourquoi), mais il est certainement aussi bien tout le temps. Si vous voulez passer un bon moment avec une lecture tranquille mais aussi rapide, je ne peux que vous le conseiller !
Tell me three things, de Julie Buxbaum

Tags : Tell me three things - Julie Buxbaum - Ember - Trois de tes secrets - VO - Contemporain - Young Adult - Romance

By your side, de Kasie West 22/08/2018


By your side (VO) 
Kasie West 
HarperAudio 
Note : 4/5 
 
 


By your side, de Kasie West

 
 
   When Autumn Collins finds herself accidentally locked in the library for an entire weekend, she doesn't think things could get any worse. But that's before she realizes that Dax Miller is locked in with her. Autumn doesn't know much about Dax except that he's trouble. Between the rumors about the fight he was in (and that brief stint in juvie that followed it) and his reputation as a loner, he's not exactly the ideal person to be stuck with. Still, she just keeps reminding herself that it is only a matter of time before Jeff, her almost-boyfriend, realizes he left her in the library and comes to rescue her.

   Only he doesn't come. No one does.

   Instead it becomes clear that Autumn is going to have to spend the next couple of days living off vending-machine food and making conversation with a boy who clearly wants nothing to do with her. Except there is more to Dax than meets the eye. As he and Autumn first grudgingly, and then not so grudgingly, open up to each other, Autumn is struck by their surprising connection. But can their feelings for each other survive once the weekend is over and Autumn's old life, and old love interest, threaten to pull her from Dax's side? 





*  *  * 



   Qui dit vacances dit romance ! Vous savez peut-être qu'habituellement, ce n'est pas du tout mon style de lecture, mais l'été j'aime bien en lire une ou deux, pour me sentir en vacances. Et là, Orange a eu une très bonne idée (pour une fois) : pour nous faire essayer l'application Kobo, ils nous offrent un livre audio par mois jusqu'en janvier 2019 (c'est bien la première fois de ma vie que je suis contente que mon forfait vienne d'Orange) ! Je me suis dit que c'était parfait, je n'aurais pas à acheter une romance qui risquerait de ne pas me plaire (enfin, je me suis dit ça après plusieurs heures à hésiter devant des tas de livres). Et finalement, ce livre est très bien !
 
   Pour faire court, on suit Autumn, une fille qui fait souvent des crises de panique à cause de son anxiété sociale et qui se retrouve coincée dans la bibliothèque de sa ville parce qu'elle était aux toilettes quand le bâtiment a été fermé. Elle y est coincée pour trois jours car elle n'a pas son portable et ne peut prévenir personne (le rêve pour pas mal de monde, mais pas le mieux pour elle, il y a largement de quoi paniquer). Mais elle n'est pas seule dans la bibliothèque : Dax y a aussi été enfermé. Elle ne connaît de lui que les rumeurs qui circulent au lycée (autrement dit, elle le prend pour un drogué violent). Mais ils sont bien obligés de passer le week-end ensemble, alors c'est l'occasion de faire connaissance (vous imaginez bien tout ce que ça va entraîner).
 
   Au départ, je trouvais Autumn insupportable (d'ailleurs il m'a fallu la moitié du livre pour comprendre son nom, j'entendais Adam avant), mais je me suis vite habituée à elle et j'ai fini par l'apprécier. Il faut juste mieux la connaître, ce n'est pas si difficile de se mettre à sa place. Et j'ai adoré Dax (enfin, pas non plus du début) ! Franchement, je ne vous parlerai même pas des autres personnages tellement je l'adore ! Dax est typiquement le genre de garçon qui ne vaut pas la peine qu'on perde son temps avec lui, à première vue. Et pourtant, il est le seul à vraiment se soucier d'Autumn, il remarque dès qu'elle ment, et il finit rapidement par la connaître mieux que ses amis.
 
   Je le reconnais, c'est très cliché. Mais est-ce qu'un peu de cliché ne fait pas du bien de temps en temps ? (J'ai l'habitude de lire des histoires d'amour en plein milieu de guerres, de complots pour le pouvoir, de quêtes pour sauver le monde... Une un peu plus calme et toute mignonne de temps en temps, c'est sympa.) Par contre, je trouve la couverture plutôt moyenne (à part l'écriture du titre, ça j'aime bien). Elle fait plus cliché que l'histoire, et je n'ai pas vraiment imaginé les personnages comme ceux qu'on voit. En me contentant de la couverture, je ne me serais jamais intéressée à ce livre (vive booktube !)
 
   Bref, c'est une chouette romance, un peu cliché mais pas trop non plus, et je l'ai trouvée très sympa. (Si jamais le livre audio vous tente, il est assez facile à comprendre, et puis on peut ralentir le rythme. Je n'ai pas trop fait attention au niveau de langue puisque je l'écoutais, mais je pense qu'il est plutôt simple et que si vous vous débrouillez en anglais, ça devrait aller)
By your side, de Kasie West

Tags : By your side - Kasie West - HarperAudio - Romance - Contemporain - Young Adult - VO